Réduction à la température ambiante de l’oxyde d’azote sur des MOFs en fer

Date de publication : 20 mai 2024
Auteurs : Marco Daturi, Vanessa Blasin-Aubé, Ji Wong Yoon, Philippe Bazin, Alexandre Vimont, Jong-San Chang, Young Kyu Hwang, You-Kyong Seo, Seunghun Jang, Hyunju Chang, Stefan Wuttke, Patricia Horcajada, Masaaki Haneda, Christian Serre
Publié par : Advanced Materials

Les oxydes d’azote représentent l’une des principales menaces pour l’environnement. Malgré des décennies d’efforts de recherche intensifs, une solution durable pour l’élimination des NOx dans des conditions environnementales n’est toujours pas définie. À l’aide de la modélisation théorique, de la conception des matériaux, de méthodes d’investigation de pointe et d’enzymes mimantes, il a été constaté que certains matériaux MOF hybrides poreux à base de fer (II/III) sont capables de décomposer les NOx, à température ambiante, en présence d’eau et d’oxygène, dans N2 et O2 et sans agents réducteurs. Cela ouvre la voie au développement de nouveaux catalyseurs hétérogènes hautement durables pour améliorer la qualité de l’air.

En savoir plus

Télécharger la publication

Informations liées


Dernières informations

Offre de thèse – LCMCP

Le LCMCP est à la recherche d’un.e doctorant.e en chimie et physique des matériaux pour travailler sur le projet « Vers les matériaux polaritoniques (électro)catalytiques : exploration de la [...]