Décomposition chimique de l’anion TFSI en conditions aqueuses de base

Date de publication : 19 mai 2022
Auteurs : Arthur France-Lanord, Fabio Pietrucci, A. Marco Saitta, Jean-Marie Tarascon, Alexis Grimaud, and Mathieu Salanne.
Publié par : PRX Energy 1, 013005

Les électrolytes « water-in-salt » sont intéressants pour les batteries aqueuses à haute tension puisqu’une interphase électrolytique solide à base de LiF offre une protection contre la dégradation des électrolytes pendant le cycle et le stockage. Le mécanisme de formation de l’interphase électrolytique solide dans les conditions de base n’est pas entièrement compris. Ici, les auteurs utilisent des simulations de dynamique moléculaire pour tester une hypothèse de mécanisme de formation, dérivée de l’expérience, dans laquelle l’anion bistriflimide (TFSI) réagit avec des anions hydroxydes produits in situ pour former du LiF. Étonnamment, les résultats montrent la formation d’un intermédiaire de réaction, le trifluorométhanol, un agent fluorant bien connu, au lieu du fluoroforme, qui était prévu auparavant mais non détecté. Prendre le contrôle de la formation de l’intermédiaire de réaction peut influer sur la conception et l’analyse des électrolytes pour les batteries aqueuses

Informations liées


Dernières informations

Thèse CIFRE – IMAP / Tronox

L’entreprise Tronox, spécialisée dans la dépollution de l’air par les matériaux TiO2, dits « Ultrafins », est à la recherche d’un.e doctorant.e pour une thèse CIFRE. Au sein de l’IMAP, [...]